Reflet des régions : Cultures de cœur dans la région de l’Estrie

Le projet Cultures de cœur favorise l’inclusion sociale via l’accès à la culture. En d’autres termes, le projet veut favoriser l’accès à la culture des personnes les plus démunies, renforcer les liens humains là où ils sont les plus fragilisés et promouvoir l’insertion et la citoyenneté.

Cultures de cœur offre donc des sorties culturelles diversifiées à ces personnes grâce à la collaboration de nombreux organismes culturels qui mettent à disposition des invitations auprès des relais sociaux.

La région de l’Estrie est la première antenne au Québec qui a donné naissance en 2008 à l’Association québécoise des Cultures de cœur et a pris racine en Estrie dès 2009.

Un triple constat :

  • L’isolement social, la pauvreté, les problèmes de santé sont souvent étroitement liés
  • La culture sous toutes ses formes n’est pas accessible à nos concitoyens en difficulté sociale
  • L’offre culturelle ne trouve pas un public suffisamment nombreux et divers.

Et pourtant…

Sortir, avoir un réseau social, développer ses relations participent fortement à la qualité de vie et à la santé des personnes; 

La culture rassemble, favorise le sens critique et permet de choisir plutôt que de subir; 

La culture contribue à la santé globale de tout individu

Les objectifs de Cultures de cœur sont : renforcer les liens familiaux et sociaux; développer le sens de l’autonomie et des responsabilités; prévenir l’échec scolaire et la démotivation de l’enfant; favoriser la participation citoyenne; et encourager la remobilisation des personnes.

Pour de plus amples informations : 

Site WEB : http://culturesducoeur.ca

Dépliant promotionnel

Bref historique des Cultures de coeur : Historique CDC

Détails de la photo :

Liliane St-Arnaud, une des deux formatrices, Gilles Renaud, comédien et porte-parole de l’Association Québécoise des Cultures du cœur et Lucie Gagnon, coordonnatrice de l’antenne-Estrie.

 

 

 

 

Détails de la photo :

Mario Trépanier, directeur du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke et Luce Couture, directrice du Théâtre Centennial.

Tous deux sont des partenaires culturels depuis les débuts et membres du comité de gestion.